Les terrasses, les cinémas et les salles de sport vont pouvoir rouvrir dès le 19 avril en #Suisse,

COVID-19 échappé d’un labo? La théorie qui n’a plus rien de conspirationniste!

▶En parler était qualifié de théorie du complot il y a encore quelques jours.

Cette semaine, le professeur Jean-Bernard Fourtillan (intervenu dans le documentaire  Hold-up où il a déclaré que le virus SARS-CoV-2 était un virus de fabrication humaine) était entendu par la justice.

Pourtant alors que les sites fact-checking et les réseaux sociaux censurent ce sujet à tout va, c’est ce jour (nous l’espérons)   une leçon d’humilité pour les journalistes prompts à crier à la conspiration.

Une vingtaine de scientifiques ont publié, dans la revue « Science », une lettre appelant à considérer sérieusement l’hypothèse d’un accident de laboratoire comme source de la pandémie.

Quelques heures auparavant, trois travaux universitaires chinois avaient été divulgués sur Twitter, révélant des omissions voire des mensonges des autorités chinoises quant aux expériences menées  à l’Institut de Wuhan.

Selon  le journal« le Monde », les trois travaux universitaires  divulgués sur Twitter remettent en cause des données sur le nombre et la nature des coronavirus conservés par le laboratoire, les expériences conduites dessus et leurs séquences génétiques virales. Interviewée par le journal, la chercheuse du CNRS Virginie Courtier explique :

« Nous savions que les chercheurs du WIV ne rendent pas publiques l’ensemble des données dont ils disposent. On est, cette fois, un cran au-delà : plusieurs de leurs déclarations précédentes semblent contredites dans ces mémoires. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest